Point sur la compète…

Publié le par manu-fishing.over-blog.com

 

Bass boat 4Ma première année de défi s’achève… Quelle impression au bout de 6 mois ?

 

J’ai encore le souvenir angoissé de la première date à Lacanau le 8 mai dernier… et les heures qui défilent sans l’ombre d’un poisson à rentrer dans le vivier. Puis cette dernière date sur les mêmes lieux… Ces six mois furent aussi brefs qu’enivrants. En effet, il y a un an jour pour jour je faisais l’acquisition de mon bath boat et rêvais d’échanges et de rencontres  sur le DEFI. Aujourd’hui c’est chose faire et je résigne pour la fin de la saison, et le début de la prochaine !!!

 

Ma place provisoire de 9ème au général est la bonne surprise de cette fin d’année mais je ne me fait pas d’illusions. Pour garantir le top 10 il faudra mettre les bouchés doubles. Cela signifie qu’il faudra continuer à apprendre, écouter, regarder et surtout pre-fisher !!! En effet, la première leçon que j’ai tirée de cette première demi-saison c’est que l’on doit absolument savoir où et comment on pêchera le jour J. Pas de hasard ! La seconde c’est l’opiniâtreté… et seul sur un bateau durant 7h, c’est plus que nécessaire ! Toutefois, je confirme mon choix de pêcher seul !! Je trouve que cette responsabilité génère un apprentissage plus efficace.

 Bisca Numa 2010 blog

Néanmoins, ce n’est pas parce que l’on pêche en solo que l’on est seul. Outre les jours des compètes les rencontres au  bord de l’eau sont toujours plus riches. Voici celles que je retiens…

 

David Dubreuil est le seigneur du DEFI, jamais avare de conseils, il est le participant qui intellectualise le plus l’approche de la pêche, pourtant il est aussi le plus humble malgré sa connaissance et son avance qu’il continu de cultiver. Souvent dans l’ombre au regard de certains de ses résultats, il brille par son charisme ! C’est mon préféré…

 

Etienne Fleurant, 1er en solo, c’est du lourd, du sérieux. Il cultive un peu le secret, reste discret mais n’en est pas moins dévoué à la fraternité du DEFI pour lequel il donne du temps. Je pense qu’il doit sa place à son caractère bosseur, opiniâtre… sa persévérance est le caractère qui le singularise… la preuve il est deuxième au général !

 

Nico Chauvet… C’est une personnalité intéressante. Il donne l’impression d’être un peu bestiale, sauvage… Mais il a un talent certains, il est l’exemple type du pêcheur qui a le sens de l’eau. Il n’est pas sans faille mais je pense que l’on entendra parler de lui. Son côté joueur entier est une arme redoutable mais à double tranchant ! Je pense sincèrement qu’il a du génie pour la pêche et que l’on attendra pas longtemps pour le voir sur la plus haute marche du podium !

 

Lionel Grou ! Excellent pêcheur et mec vraiment sympa… mais il faut absolument qu’il se mette au haschisch  (ou s’y remette ?!). Son stress, sa manière de vivre la compétition font de lui un mec branché sur du 220 !!! Il est fatigant… Est-ce sa manière de se transcender, est-ce grâce à cela qu’il doit la qualité de sa pêche et de ses résultats ? Je n’ai bien sur pas de réponse, en tout cas il faut qu’il se rassure il sait pêcher… et surtout, ce n’est que de la pêche !!!!! Fait gaffe à ta tyroïde Lionel…

 

Baptiste Fournier… Un garçon adorable, l’école Dubreuil !!! Il a tout compris sur le poids de la pêche qu’il connait très bien. Mais l’essentiel n’est pas là… en tout cas lui le sait !

 

Y a pleins de gens qui sont vraiment des personnalités attachantes.

 

Je pense bien sur à Daniel Raynaud … Le mec entier par excellence, le médocain ! Il verse une petite larme de temps en temps et sait trouver les mots pour t’encourager… Pourtant 6 mois avant il voulait crever mes pneus de bagnole car je lui décompte un sandre en final (bon finalement il était bien vivant… mea culpa !)… ??!! Tout ceci est très coloré, or une teinte pareille attire forcément l’attention… ainsi on l’aime ou on le déteste !

 

Pascal Nicolay… doux, généreux et dévoué. Un grand monsieur !

 

 

Ce bref tour d’horizon me permet de dire que ces rencontres enrichissent assurément une passion tellement invasive. Ainsi tout ces « à côté » deviennent des richesses extrêmes. "L’amour propre" est bien présent dans l’esprit de pas mal de compétiteurs, c’est bien si c’est objet à se transcender, si c’est pour traduire de l’arrogance c’est inintéressant !

 

Vivement la nouvelle saison, vivement ces week-ends dédiés au superflu tellement essentiel. Vivement de nouvelle claque par l’équipe Dupaquier et Georges et leurs poissons improbables… à chaque date !!! Ainsi on ne parle plus de chance… mais à priori de talent ?! J’ai hâte de voir.

 

pyrénées août 2010 025Enfin, un dernier mot pour dire bravo et merci à Numa. L’intelligence de mettre en place un circuit tel que celui-ci et au bon moment ! La grandeur de tenter de faire comprendre aux partenaires l’intérêt de filer 2 000€ pour le poisson plutôt que des cannes et des moulins pour les compétiteurs. L’intérêt de faire de la pêche un hobbies « branché » et plein d’avenir…

 

Le fond et la forme quoi !!! Et tout ceci avec un humour et une satire brillante… à son image.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Etienne 16/11/2010 14:17


Je vois que tu apprécié cette première année sur le Défi, en espèrant que la prochaine sera encore plus conviviale et organisée.
Chapeau à toi, finir à la trève au coude à coude avec Dubreuil est un super résultat... Même si certains diront que c'est pas très difficile.
A bientôt

Etienne